LES TIRAILLEURS MALGACHES

Le gouverneur général de Madagascar, Hubert Garbit, organise la mobilisation des Malgaches pendant la Première Guerre mondiale. 45 863 Malgaches sont incorporés dans les rangs de l’Armée française dont 41 355 au titre des Armes et 10 000 dans des régiments d’artillerie lourde. Le premier contingent est envoyé en France en octobre 1915, suivi de cinq autres en 1916.

Vingt-six  bataillons de tirailleurs Malgaches  (BTM) se forment  entre 1916 et 1918, essentiellement dans le Var,  et sont plutôt utilisés, comme les Indochinois, pour des travaux de Génie ou en usine d’armement.

Le 12e BTM est le seul bataillon de tirailleurs malgaches à avoir droit au port de la fourragère. Il est créé le 29 octobre 1916 à partir de recrues de Madagascar et appartient à l’Armée coloniale française. Cette unité change constamment de nom et devient le12e bataillon de tirailleurs malgaches de marche le 1 novembre 1916 ; le 12e bataillon de marche Malgache en avril 1918 ; le 1er Bataillon de Chasseurs Malgaches en août 1918 ; le 12e Bataillon de Chasseurs Malgaches en septembre 1918 ; le 1er Régiment de Chasseurs Malgaches en septembre 1919 et se dissout le 30 octobre 1921.

En avril 1917, le 12e BTM est affecté à la 3e division d’infanterie coloniale ; combat pour la première fois au nord de Vauxaillon lors de la 2e grande phase de l’offensive Nivelle ; participe à la prise de la tranchée de l’Aviatik.

Du 29 mai au 3 juin 1918, 12e BTM déplore de lourdes pertes au cours du combat pour la défense de Villeneuve-sur-Fère : 46 tués, 298 blessés et 220 disparus.

En juillet 1918, le 12e BTM intègre la Division marocaine et participe à la prise de Dommiers ainsi qu’à l’offensive de septembre 1918 sur la ligne Hindenburg.

Le 12e BTM a obtenu trois citations à l’ordre de l’armée ; deux citations à l’ordre de la division au cours de la Première Guerre mondiale ; et est qualifié de bataillon magnifique par le Général Mangin.

Décoration de tirailleurs malgaches

Décoration de tirailleurs malgaches

Au total 3 101 Malgaches sont tués ou portés disparus et 1 835 blessés. 136 Malgaches sont enterrés dans le Carré Militaire du cimetière du Trabuquet à Menton.

Des corps malgaches y reposent

Des corps malgaches y reposent